Logo J'amène le Dessert
J'amène le Dessert

Douleur testiculaire : peut-elle être due à un manque de rapports sexuels ?

Douleur testiculaire : peut-elle être due à un manque de rapports sexuels ?

La douleur testiculaire est une sensation douloureuse ou une gêne ressentie dans un ou les deux testiculaires. Qu’elle soit aiguë ou chronique, son apparition ne doit pas être ignorée parce qu’elle peut cacher d’autres pathologies. À travers ce guide, vous saurez si la douleur testiculaire peut être due à un manque de rapports sexuels et quelques solutions de traitement.

Le manque de rapports sexuels peut-il provoquer une douleur testiculaire ?

La réponse à cette interrogation est affirmative, car le manque de rapports sexuels peut effectivement être à la base d’une douleur testiculaire. Il s’agit du phénomène de la colique spermatique qui est justement la cause la plus fréquente de cette gêne. Il est caractérisé par les spasmes de l’épididyme qui ont un lien avec l’absence de rapports sexuels ou l’excès d’envie.

Chez les hommes, une tension sexuelle non résolue peut provoquer une douleur liée à l’excitation prolongée sans éjaculation. Toutefois, il faut préciser que le manque de rapports sexuels n’est pas la seule cause de cette sensation douloureuse. 

La base d’une douleur testiculaire

La douleur aux testicules peut aussi être due à une torsion testiculaire qui fait référence à la torsion du cordon spermatique. Elle est également provoquée par une infection virale ou bactérienne, et un choc comme un coup de pied dans le testicule. Bien que rare, le cancer des testicules est aussi l’une des causes de cette gêne, mais il n’est pas nécessairement douloureux.

Quelles sont les manifestations de la douleur testiculaire ?

La douleur testiculaire se manifeste par une gêne aiguë qui est qualifiée de chronique si elle dure plus de trois mois. La douleur peut être forte et soudaine, accompagnée généralement d’une fièvre et d’une détresse respiratoire. Au nombre des symptômes courants qui sont affiliés à cette gêne, il y a :

  • le gonflement du scrotum ;
  • les rougeurs ;
  • une sensibilité dans le bas-ventre.

Dans certains cas, la douleur scrotale se manifeste par des nausées et des vomissements, surtout si la cause est la torsion testiculaire. L’écoulement pénien et le problème de miction sont aussi des symptômes de cette gêne douloureuse chez les hommes. Dès l’apparition de ces signes avant-coureurs, il est crucial de consulter un médecin pour un diagnostic précis dans les meilleurs délais. 

Comment traiter et prévenir la douleur testiculaire ?

Comment traiter et prévenir la douleur testiculaire ?

Le professionnel de la santé peut proposer une solution médicamenteuse en prescrivant des antibiotiques adaptés au germe en cause. Les antalgiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont efficaces pour diminuer et faire disparaître la gêne. Le traitement des douleurs au niveau des testicules consiste aussi parfois en une intervention chirurgicale immédiate en cas d’infection ou de torsion testiculaire.

L’autopalpation à fréquence régulière est l’une des meilleures méthodes de prévention pour vérifier et détecter tout changement de forme ou de gonflement inquiétant. Si les douleurs sont dues à un manque de rapports sexuels, elles sont souvent bénignes et temporaires.

Le repos est également suggéré afin de permettre aux testicules de se rétablir, surtout après un choc. Certains médecins préconisent aussi la manipulation des vertèbres pour redonner une excellente mobilité à la vertèbre qui pose problème. Par ailleurs, le port de vêtements amples et confortables, et une bonne hydratation aident à prévenir la douleur testiculaire.

En somme, la douleur testiculaire peut résulter de diverses causes parmi lesquelles se trouve le manque de rapports sexuels. En cas de doute, une évaluation médicale est toujours la meilleure approche pour assurer une santé optimale et être à l’abri d’une complication. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *